Participation des chirurgiens-dentistes au dépistage PCR

29 juin, 2020

 

Les professionnels de santé de ville sont en première ligne pour la prise en charge des patients suspects Covid-19.

Ils ont un rôle central dans la sortie progressive du confinement intervenue depuis le 11 mai 2020 et dans la limitation de l’expansion de la contamination. Les médecins sont en charge de l’organisation des diagnostics du patient et de l’ensemble des personnes de son foyer, en lien avec les infirmiers qui réalisent les prélèvements. Aux termes de l’article 1er de l’arrêté du 13 août 2014, les chirurgiens-dentistes sont au nombre des personnels de santé habilités à réaliser des prélèvements de biologie médicale.

Afin d’augmenter les capacités de prélèvements naso-pharyngés pour le dépistage du génome du Sars-CoV-2 par RT-PCR en Ile-de-France et de conduire des opérations de dépistage allant au-devant des personnes symptomatiques, notamment sur des lieux de fort passage, des équipes mobiles sont organisées.

Dans ce cadre, les chirurgiens-dentistes pourront réaliser les missions suivantes :

  • Prescrire les prélèvements ;
  • Effectuer les prélèvements ;
  • Identifier les risques de contamination ;
  • Former les patients aux gestes barrières.

Les chirurgiens-dentistes sont autorisés tant à prescrire des tests selon la méthode RT-PCR qu’à réaliser les prélèvements naso-pharyngés associés. Il n’existe cependant pas de cotations dans les nomenclatures en vigueur leur permettant de facturer la réalisation de ces actes à l’Assurance Maladie.

Au titre de ces missions exceptionnelles, et jusqu’à la fin de l’épidémie de COVID-19, l’ARS Ile-de-France met en place un dispositif de forfaits pour rémunérer les chirurgiens-dentistes libéraux ou exerçant au sein des structures mentionnées à l’article L.162-1-7 du Code de la sécurité sociale (CDS, MSP etc.).

Cette rémunération au forfait de la part de l’ARS (FIR) couvre l’ensemble des actes des chirurgiens-dentistes réalisés pendant la période considérée :

  • un forfait de 250 € par demi-journée (3h30) effectuée en semaine et le samedi ;
  • un forfait de 320 € par demi-journée (3h30) effectuée le dimanche.

Les chirurgiens-dentistes ne pourront réaliser plus de 2 vacations (demi-journées) par jour.

S’agissant de la rémunération au forfait, une traçabilité des vacations des chirurgiens-dentistes permettant l’identification des bénéficiaires et des actes effectués sera indispensable au paiement des chirurgiens-dentistes. Un bordereau permettant d’enregistrer ces informations sera mis à la disposition des chirurgiens-dentistes selon un modèle type.

Voici un tuto décrivant la procédure de test PCR

Vous souhaitez-vous porter volontaire, n’hésitez pas à nous contacter.