La maison des chirurgiens-dentistes libéraux d'Île-de-France : un projet ambitieux


Assemblée plénière dans les nouveaux locaux



Un projet...


L'URPS a fait l'acquisition d'un local (25 juin 2014) dans des conditions financières très avantageuses, au cœur de l'Ile-de-France, 4 rue de Traktir (Paris 16), à mi-chemin entre le Conseil National de l'Ordre et la CARCDSF.

Il s'agit d'un espace de plus de 800 m² destiné aux chirurgiens-dentistes libéraux.

 

Une fonction double :

  • Sauvegarder la part des fonds des confrères d'Ile-de-France récoltés pendant 5 ans et non utilisés.

  • Créer un projet : la « maison des chirurgiens-dentistes libéraux d'Ile-de-France », un lieu unique et fédérateur.

Nous avons acquis ce local pour la somme de 2 200 000 € (frais d'agence compris), soit moins de 2 750 € le m².

(grosse négociation, car proposé à 2 950 000 €, nous l'avons fait évaluer par un expert immobilier le 24 mars 2014, qui a déterminé sa valeur entre 2 808 000 € et 2 875 000 €).


Cet espace est en bon état, préalablement occupé par les journaux Entrevue et ParuVendu, mais nécessite des travaux liés au projet élaboré par l'URPS pendant un an avec le concours du bureau d'études DP Concept.

Il s'agit aussi de le mettre aux normes incendie et ERP afin d'optimiser les capacités d'accueil.

L'accord sur notre projet architectural, obtenu le 21 octobre 2015 lors de l'assemblée générale de la copropriété, augmente de fait la valeur du patrimoine de l'URPS et donc l'investissement réalisé pour les confrères d'Ile-de-France.

L'entrée du local est indépendante de la copropriété, ce qui nous permet de l'utiliser sans contraintes horaires.

 

Un projet complet :

L'aboutissement d'un an de travaux d'études nous permet de faire de ce local :

  • Un lieu référent pour les formations professionnelles des Chirurgiens-dentistes, quelles soient organisées par des associations ou des sociétés commerciales.

  • Un lieu d'accueil des associations ou des groupements de confrères, quel que soit leur objet.

  • Un lieu de soins, avec la création envisagée d'un cabinet dentaire pilote pour personnes en situation de handicap.



Entrée envisagée après les travaux de modification de façade voté en AG de copropriété